FIFA : candidature de Ginola une affaire de gros sous

imageDavid Ginola est candidat à la présidence de la FIFA, comme c’est le cas de Jean-Luc Melechon à la présidence de la république française (qui se présente à chaque échéance électorale sachant qu’il va perdre).

Au début, j’avais envie de rire, puis je me suis dit pourquoi pas lui ? Parce qu’il est dans l’air d’un temps où tout est paris, tout est marketing. Il fallait donc que Ginola officialise sa candidature pour que l’on découvre cette face El Magnifrico de celui qu’on avait coutume d’appeler El Magnifico.

Pourquoi se lancer dans une campagne perdue d’avance

La sympathie, le charisme et la sincérité du grand présentateur de la première League anglaise sur canal+ sont des atouts qui poussent à priori, à lui donner le crédit. Ginola contre Blatter, oui, pourquoi pas ? Même si j’y croit peu. Pour gagner le cœur de la vielle dame FIFA (certes toujours sensible à la séduction), l’apparence seul ne suffit pas, l’ancien parisien, a besoin des idées révolutionnaires, ce que ce dernier a reconnu volontiers, lâchant que lui et ses adversaires parlaient des mêmes choses. Donc moins innovant que les autres.

Une candidature pour se faire un coup de pub

Ce qui m’a pris de court, c’est que pour annoncer sa candidature, Paddy Power, un organisme irlandais de paris en ligne a versé à Ginola 327 000 Euros (250 000 Livres). Et là, j’ai été irrité. Car Ginola et sa candidature n’ont rien avec le foot ni la FIFA. La candidature de Ginola est une affaire de pari et de gros sous. Je n’ai plus eu envie de rire. Et si je juge aujourd’hui Ginola, ce n’est plus sur son apparence. Quant au charisme, je l’estime dévoyé, avili, sali. Ginola n’est plus que beauté du Diable, perverse et trompeuse, malsaine et falsifiée. Je n’ai plus envie de rire. Plus du tout. J’ai surtout le sentiment d’être trahi. D’être pris pour un idiot, un sot, un gogo à qui l’on peut raconter n’importe quoi.

Ginola se fiche de nous, de vous, de moi, de la terre entière. En clair, tout ce cinéma qui entoure la candidature de Ginola me paraît comme un conte de fée digne d’un candidat de secret story.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *