Les Zungueiras, ces héroïnes angolaises

ZungueirasDéjà difficile, le quotidien des vendeuses ambulantes se voient menacées par la volonté des autorités de mettre un terme à leurs activités.

Dans les rues ensoleillées de Luanda, on peut voir des femmes combattantes, courageuses et déterminées, chargées de marchandises sur la tête, tout en portant de jeunes enfants attachés dans leur dos avec des tissus noués en travers de leurs poitrines, parcourir la ville d’un bout à l’autre à la quête de revenus. On les appelle ici Zungueiras.

Ces femmes vendent toutes sortes de marchandises : fruits, sandwichs, poissons, chaussures, manuels scolaires… Humbles et dignes, punies par la guerre civile, les femmes Zungueiras se voient aujourd’hui obliger de mener une vie ambulante, suite à la pauvreté et aux conditions difficiles d’accès à l’emploi et à la scolarisation. Elles prennent souvent le risque de vendre leurs produits en plein air. Victimes de violence policière et conjugale, nos mamans Zungueiras sont un exemple de dignité et persévérance.

Combattantes, elles se réveillent tôt le matin, bien avant que l’aurore ne dissipe la nuit et vont vendre, défiant malgré tout, la multitude d’obstacles qu’elles peuvent rencontrer sur les routes et trottoirs. Randonneuses et vagabondes, elles traversent la ville entière à longueur de la journée sous un soleil de plomb, passant de porte en porte, transformant leur complainte en cri. Elles rentrent souvent le soir à la maison, fatiguées, parfois en pleurs après avoir subi un traitement humiliant de la part des hommes en uniforme, qui leur confisquent marchandises et argent… mais gardent toujours le sourire dans l’espoir d’être un jour complètement libres de cette condition.

Récemment, les autorités ont annoncé vouloir mettre fin à cette pratique de vente ambulante et l’intention de construire des marchés adaptés à l’accueil des zungueiras. Si cet objectif est atteint, la capitale angolaise ne sera pas la même. La ville perdra de ses couleurs ainsi que le plaisir de pouvoir observer le flot de ces combattantes stoïques et héroïques chargées de leurs bagages bigarrés dans lesquels elles portent leur kit de survie quotidien.

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *