A toi président à vie, tripatouilleur de la constitution

imageT’as pas compris que tu n’es pas immortel et que ton règne n’est pas éternel ? que le temps est révolu et que tu ne sauras pas tripatouiller la loi fondamentale de la nation ? T’as pas compris qu’on trompe le peuple, une fois, deux fois, mais pas toujours? Pourquoi donc tiens-tu tant à rester sur ce fauteuil?

Où est Compaoré, où est Ben Ali, où est Kadhafi. où sont passé tous ces rois qui ont rêvé de l’immortalité sur le dos de leur pays? Ça fait très longtemps que tu devais partir, mais tu as réussit a t’accrocher, saches que cela ne va plus durer longtemps. Ton petit cinéma ne produira pas, car on ne te laissera pas une minute de plus, pas même une seconde de plus.

Regarde, combien étiez-vous encore hier à vouloir modifier la constitution, 8, 10. Le soulèvement populaire bourkinabè devrait vous servir d’exemple. L’Afrique a survécu au joug des grands dictateurs et des régimes d’oppressions. Elle les a chassés, tués et traînés tous dans la poussière. Tu n’es pas le premier colon de notre malheur et garde ça à l’esprit: ce peuple, même si aujourd’hui n’existe plus, n’est pas mort. Parole de Kamel Daoud

Ce n’est pas qu’on t’en veut, ce n’est pas que le peuple ne veut plus de toi, mais c’est la règle du jeu démocratique. Alors je t’ai prévenu, saches sortir par la grande porte, parce qu’une minute de plus, un cadavre de plus, ça sera trop tard.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *